Infos pratiques et menus

Située sur le parc Vendéopôle Atlantique, la cuisine centrale intercommunale assure la restauration à destination des établissements scolaires du 1er degré et des services intercommunaux du territoire.

La cuisine centrale prépare en moyenne 900 repas par jour à destination des cantines satellites suivantes :

  • La Jaudonnière (école publique)
  • La Réorthe (une cantine regroupant les enfants de l’école publique et de l’école privée)
  • Saint-Aubin-la-Plaine (école publique)
  • Saint-Etienne-de-Brillouet (école publique)
  • Sainte-Gemme-la-Plaine (une cantine regroupant les enfants de l’école publique et de l’école privée)
  • Sainte-Hermine (école publique maternelle)
  • Sainte-Hermine (école publique primaire)
  • Saint-Jean-de-Beugné (école publique)
  • Saint-Juire-Champgillon (école publique maternelle)
  • Saint-Martin-Lars (école privée)
  • Thiré (école publique)
  • Pouillé (école publique)
  • Saint Valérien (école publique)

La cuisine centrale produit également les repas des accueils de loisirs de la Caillère-Saint-Hilaire, Sainte-Gemme-la-Plaine, Sainte-Hermine et des maisons de l’enfance de Sainte-Hermine et de Luçon.
Les repas sont confectionnés par du personnel qualifié et livrés quotidiennement dans des conteneurs en liaison chaude. Le tarif des repas est fixé par décision du bureau de la Communauté de communes chaque année.

Les engagements de la cuisine centrale :

  • des menus à 5 composantes (entrée, plat et légumes, produit laitier et dessert) adaptés aux besoins nutritionnels des enfants : besoins essentiels pour la croissance, le développement psychomoteur et ses capacités d’apprentissage au goût
  • respecter l’équilibre alimentaire : (Décret 2011-1227 du 30/09/2011) fréquence de présentation des plats et leur composition, taille des portions adaptée aux convives
  • favoriser dans la limite de la règlementation l’achat local des matières premières et le circuit court auprès de fournisseurs agréés : les produits utilisés sont issus pour 8% de la filière bio, 6% filière locale et 52 % fournisseurs Vendéens
  • lutter contre le gaspillage alimentaire :
    • ajustement des quantités au plus juste de la réalité
    • Co-développement d’une stratégie de lutte contre le gaspillage avec un groupe de personnes engagées
    • Réflexions à partir des résultats de pesage et mises en place d’actions : interventions en milieu scolaire, éducation et sensibilisation au goût, animations pédagogiques, découverte des produits…

Lettre d'information

Cliquez ici pour vous inscrire

Inscrivez-vous pour être tenu au courant de l’actualité de la Communauté de communes.

En 1 clic

office de tourisme